moments musicaux :

Jonna  Jinton utilise la technique de chant appelée "kulning" , utilisée  jadis par les femmes suédoises  pour faire rentrer chez eux le bétail (les vaches et les chèvres) le soir. Il a également été utilisé comme une forme de communication, car le son  est aigu

musique traditionnelle écossaise écrite par  Karine Polwart

 


           

 

 

            Problème éthique des captures de Lynx en difficulté.

 

 

                                   par Stéphane Régazonni

 

 

 

 

Un Lynx dit en difficulté n’est pas forcément un Lynx orphelin !

 

Lorsqu’une femelle Lynx élève des jeunes, elle les tolère avec elle sur une proie facilement lorsqu’ils sont petits. Eux

 

même se tolèrent entre eux lorsqu’ils sont très jeunes. Mais plus ils grandissent et plus cette tolérance s’estompe

 

jusqu’à un point où une hiérarchie s’établit dans la famille. Sur une proie, la femelle passe en premier puis les petits

 

l’un après l’autre.

 

Il est bien évident dans ces conditions que plus la famille est grande et plus la situation sera difficile pour le petit

 

dernier … qui pourra vite être en difficulté !

 

Une femelle Lynx peut consommer une proie en totalité sans en partager une seule miette avec ses jeunes

 

pourtant déjà capables de la suivre.

 

Des jeunes Lynx peuvent êtres à l’écart de leur mère plusieurs heures voir plusieurs jours sans qu’elle reprenne

 

contact avec eux. Certes cela se passe le plus souvent en période de chasse car les jeunes ne sont que guère

 

mobiles avant le mois de septembre. Mais il n’est pas prouvé pour autant que la raison de l’éloignement mère –

 

jeunes soit dû à la chasse.

 

Les femelles Lynx peuvent abandonner des petits  lorsqu’elles les sentent en mauvais état ou pour d’autres

 

raisons sans doute.

 

Ces situations peuvent aboutir à la découverte de Lynx dit en difficulté mais pas orphelins.

 

La femelle peut reprendre contact avec ses jeunes à n’importe quel moment !

 

Pourtant très régulièrement, des jeunes dit en difficulté car rencontrés sans leur mère sont récupérés pour être

 

soignés dans le but d’être relâchés !!!!

 

Il s’agit souvent d’un enlèvement de portée, ce qui est condamnable !

 

 

Dans les autres cas, il s’agit d’animaux rejetés, faibles, malades etc.

 

La nature a décidé de rejeter ces individus … les sauver semble alors être contre nature.

 

Dans les autres cas, il s’agit d’animaux rejetés, faibles, malades etc.

 

La nature a décidé de rejeter ces individus … les sauver semble alors être contre nature.

 

 

Pas certain même que ces individus les plus faibles soient intéressants pour renforcer une population,

 

voir s’ils ne sont pas un risque pour elle !!!!

 

A méditer …

 

La nature a ses règles … il serait bon de les respecter !

 

 

 

 

 


Commentaire : Stéphane connaissant bien mieux que moi le terrain, je n'en dirai pas plus ,   je rajouterai simplement que sur les 50 lynx qui ont été relâchés, ce serait intéressant d'avoir un  retour concernant la longévité des animaux relâchés ?, que sont ils devenus ? les femelles ont-elles eues des jeunes ? , leur dispersion ? le taux d'échec ?. Bien entendu, l'espèce étant sensible nous ne demandons pas des indications précises.  Merci aux responsables du Centre Athenas s'il nous font un retour.


COMPORTEMENT ETONNANT !!!


  Voici le 150 ème passage de lynx enregistré sur un site depuis  le début du suivi en novembre 2013 !!!

Les identifications n'auraient pas été possible sans le travail remarquable d'un Inspecteur de l'Environnement (ONCFS)  basé dans notre département et qui fait toutes  les déterminations à partir d'un logiciel, ensuite il affine suivant ses techniques personnelles pour s'assurer de la bonne reconnaissance individuelle des individus. 

Depuis la mort de la femelle en 2017(tapée par un train à Tenay), la fréquentation du site a diminuée et c'est le mâle dominant du secteur qui passe le plus souvent . Une jeune femelle qui avait été photographiée en 2016 au pied de la falaise , s'est installée à une dizaine de kilomètres de là (première photo), et a été observée avec un jeune en 2018 sur son territoire. Quant à la femelle et le jeune observés en début 2019 (avant dernière et dernière photo du groupe de photos), ils n'ont pas été revus depuis. Nous savons maintenant qu'au moins 6 individus différents sont passés par ce site.


PHOTOS DES 6 INDIVIDUS DIFFERENTS 

Le mâle dominant : 


LE PLAN NATIONAL D'ACTION EN FAVEUR DU LYNX 

(Besançon)

photo de la salle avec les différents acteurs :

LES THEMATIQUES :

Présentation par Jérôme Bailly (Réserve Naturelle Nationale de Chartreuse) de son travail réalisé dans le massif de la Chartreuse (Isère) . Jérôme a mis en évidence la présence d'au moins cinq individus différents sur ce massif grâce à des suivis non invasifs (pièges-photos). Il plaide pour un travail plus intense de recherche dans le massif alpin afin d'avoir une bonne évaluation de la population de lynx. Le secteur du Vercors manque de prospection.

                                                       LE GROS POINT NOIR !!!!

 

Si les journées de travail pour le Plan National d'Action en faveur du lynx boréal qui se sont déroulées à Besançon ont été riches en échanges entre les divers acteurs (naturalistes, scientifiques, juriste, éleveurs, chasseurs, services de l'Etat..) avec une volonté de travailler ensemble, un gros point de crispation est apparu lors de la discussion du Programme Proies-Prédateurs initié en grande partie par les fédérations de chasse du Jura et de l'Ain. Mr Lagalice Président des chasseurs du Jura a voulu être rassurant mais le fait de capturer 10 lynx pour poser des colliers gps alors qu'il ne reste qu'une centaine de lynx*, a mis le feu aux poudres au niveau des associations depuis un certain temps surtout que les articles dans la presse qu'ils soient anciens ou plus récents ne sont pas très apaisants sur les orientations de ces études. Le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique 2019-2025 du Jura pose aussi de nombreuses questions !!.

* (de nombreux experts pensent qu'il faudrait 250 individus pour stabiliser une population. Nous en sommes loin !!)

un article récent dans le Progrès confirme le fondement des craintes des associations de protection de la nature Jurassienne. 

 

 

 

 

                  MON POINT DE VUE 

De mon côté, j'ai proposé en off aux différents acteurs que si nous devions nous acheminer vers des suivis de lynx avec gps,  il serait plus intéressant que nous répondions aux questions qui ont été soulevées par les différents intervenants lors de cette réunion de travail qui est quand même le Plan National d'Action en faveur du Lynx !! Par exemple Stéphane Régazonni a posé la question suivante : que deviennent les jeunes lynx ?, pourquoi pas en équiper un ou deux .  il pourrait  aussi être équipé deux adultes dans un espace en parti protégé (une Réserve Naturelle Nationale par exemple) ce qui déminerait la situation explosive actuelle en rassurant les associations,  Mr Lagalice n'était pas contre, nous pourrons donc avoir des précisions sur le régime alimentaire comme le souhaite certains acteurs même si nous savons qu'il vaut mieux  aller vers des méthodes non invasives (recherche du régime alimentaire par l'analyse des fèces). Un lynx qui est connu pour aller dans les élevages ovins pourrait être aussi suivi pour comprendre son comportement à certains moments de l'année.  En limitant les captures entre 3 et 5 individus ce serait déjà plus acceptable. Un consensus semble aller dans ce sens même si j'ai eu une réponse m'indiquant que l'on sortait de l'étude initiale (PPP), mais vaut il mieux cela que des crispations qui inévitablement vont entraîner des conséquences que certains n'imaginent même pas. 


TEMOIGNAGE D'UN CHEMINOT : UNE MAUVAISE NOUVELLE 

 

 

"Tout d'abord, merci d'avoir créé ce site, c'est sympa d'avoir des images et des vidéos des lynx qui tournent aux alentours de chez nous. Je suis désolé d'être porteur de mauvaises nouvelles mais je vous contacte car je suis cheminot à Culoz et lors d'une tournée de maintenance vendredi dernier, nous avons découvert un lynx mort à la sortie d'Artemare, il a sans doute été percuté par un train. Je ne savais pas s'il fallait prévenir quelqu'un, comme c'est une espèce protégée, je pense qu'il y a des comptages dans le département. Je pense que vous saurez mieux que moi quoi faire de cette information. Au cas où, je dispose de photos pour confirmer mes dires. Bonne soirée."

                                                                              Cordialement                (Fabien DAVIET)

 

10 jours plus tard :

 

 

 

 

Avec Fabien, je me rends sur le lieu où le lynx a été percuté. Fabien est en liaison avec ses collègues pour notre sécurité.

Juste avant notre arrivée, les Inspecteurs de l'Environnement de l'ONCFS  ont enlevé le cadavre des voies. (pas très beau à voir)


 

 

 

On voit au fond de la photo que la clôture est interrompue, le lynx est rentré dans une sorte de nasse, un véritable piège pour lui et aussi pour les autres animaux

 

 

vu sous un autre angle, l'interruption de la clôture est vraiment flagrante alors que l'autre côté, elle n'est pas interrompue

DERNIERE MINUTE : cela semble bouger du côté de la SNCF, mais soyons prudent. Un grand merci à ceux et celles qui ont pris en main le dossier.

 

 

 

 

 

 

Fabien m'indique que le copain de son frère avait observé déjà dans ce secteur un lynx boréal, il y'a un an, après plusieurs coups de téléphone,Fabien récupère les photos, l'endroit n'étant pas très loin d'où nous sommes, nous décidons de nous rendre sur ce lieu.

 

 

 

 

 

 

 

Voici le site, côté pile..... 

 

 

 

 

 

Mais côté face, cela ne fais plus rêver !!!!!!

 

 

 

il ne nous faut pas longtemps pour trouver une crotte de lynx !! un peu dégradé mais je reconnais des poils de chamois.

 

 

 

Le lynx a été photographié où sont garées nos voitures...

 

 

 

 

en traversant la route, nous trouvons le passage de la faune, un petit pont permet aux animaux de franchir le fossé, mais après ils doivent traverser les voies pour passer dans la zone humide, s'ils veulent rejoindre les premières collines.

 

 

 

Au bar de Virieu-le Grand,  les clients connaissent le lynx si certains l'ont déjà observés d'autres aimeraient bien le voir.

Un client m'indique avoir vu l'année dernière,  le lynx traverser la départementale alors que ce monsieur jouait aux boules avec ses copains.  Notre félin après avoir traversé la route, s'est engagé dans la prairie qui jouxte le terrain de boules et a continué sa route en direction des collines .

 

 

Quant à Stéphane, il se souvient de cet incident qui s'est déroulé près du plan d'eau de Virieu. En début d'après-midi, il roulait sur la départementale et suivait une voiture. Celle-ci percute un lynx boréal sur le côté. Stéphane se rappelle bien de la scène, le lynx a été projeté dans le fossé, les voitures se sont arrêtées,  les personnes  sont allés voir, le lynx était sonné, mais n'était pas couché, il vacillait mais après quelques minutes, il a retraversé la route et est reparti en direction des prairies.... Stéphane se souvient comme il était magnifique....

 

 

Dans le village, je rencontre deux gendarmes en patrouille à pied nous discutons du  lynx l'un d'entre-eux l'a observé à deux reprises ; la conversation axée sur  la biologie de l'espèce intéresse les deux militaires. C'est un bon moment d'échanges  et de sensibilisation des gendarmes d'une brigade rurale.


DEPUIS, LA DECOUVERTE DU CADAVRE SUR LA VOIE FERREE, UN AUTRE LYNX A ETE OBSERVE AU NORD D'ARTEMARE, VOICI LE TEMOIGNAGE DE BEATRICE : 

"J'ai rencontré un lynx dans le Valromey la semaine dernière . Vers 18h, en balade avec mon chien. Il n'a pas semblé gêné par notre présence et a longé tranquillement un petit ruisseau...magnifique animal que je rêvais de rencontrer depuis des années ! J'ai fait une petite vidéo avec mon portable(un peu flou). Cordialement."Béatrice



UN LYNX BOREAL DANS LE MACONNAIS  ?

 

 

Au cours d'une battue aux sangliers, des chiens seraient partis après un lynx boréal !! Je crois que l'on dit : qu'ils ont donné le change ?

Merci à Claudine Leroy qui m'a donné cette information.

 

 


Une non-donnée reste une donnée intéressante par Mathieu Hyvernat

J’ai voulu tester sur vos conseils si le territoire d’un lynx englobait les reliefs entre Saint Denis, Torcieu et Lagnieu. Durant mon année d’alternance, j’ai pu observé la faune locale via mon piège photo. Il était située en face d’une coulée longeant la crête et redescendant depuis la croix vers Lagnieu. Le chemin est plutôt dégagé et très peu emprunté (sur un an, seulement 3 passages humains). Ce suivi par piégeage photo permet d’avoir une idée de la diversité en mammifères sur le secteur. Le lynx n'a pas fait partie des relevés. Cette non-donnée reste une donnée intéressante, qui permet de mieux cerner les zones d’intérêt pour le lynx. La morale de ce piégeage est que lorsque l’on observe la faune il est aussi intéressant de noter les espèces que ne sont pas présentes alors que le milieu semble favorable.

NOTE : je remercie Mathieu Hyvernat pour ce suivi, qui a plus d'un titre est intéressant.

 


BIODIVERSITE : depuis quelques semaines nous assistons à un mouvement incroyable de geais des chênes que ce soit dans l'Ain ou dans d'autres départements plus au nord. Par exemple dans le Doubs, près de 15 000 oiseaux de cette espèce ont été observées sur un site de migration!! 

 

Plus modestement, un matin,  sans  que je m'y attende je suis tombé sur 180 oiseaux qui migraient au-dessus d'Ambérieu !!