A LA RENCONTRE DE MEDJVED        (Ursus arctos)

    VIDEO : en Slovénie, j'avais installé le piège-photo dans un verger où l'ours venait régulièrement se nourrir de prunes


 ROUMANIE

AU COEUR DES CARPATHES : 


FEMELLE ET SES DEUX OURSONS

"Certains rêves se réalisent et d'autres pas" . En voilà donc un qui se réalise au mois de juin 2014 en Roumanie :la rencontre avec une femelle ours brun et ses deux jeunes dans les Carpathes près de Sinaïa, peu avant Brasov.  Les Roumains ont été extraordinaires, ils ont tout fait pour que je puisse approcher les ours. 


         DES OBSERVATIONS PAS TRES ORTHODOXES !!!!!!

 

 

                (près d'un Monastère orthodoxe, un Père donnait des friandises aux ours !!!)

Près d'un monastère, un Père lançait de la nourriture pour que je puisse photographier cette femelle, elle avait fouillée pendant près d'une heure dans les poubelles juste avant mon arrivée.J'ai pu l'approcher  à moins d' une centaine de mètres, j'étais quand même protégé par une petite palissade en bois.... protection dérisoire.... !!!!




Dans les Carpathes, j'ai rencontré un scientifique qui avait avec lui  une bombe à poivres, nous étions dans une zone à ours très fréquentée (plus de 40 ours !!!) pourtant elle était destinée à être utilisée uniquement en cas de rencontres avec des  chiens errants !!!!

 


VADE RETRO SATANAS !!!!!

Voici l'animal qui m'a le  plus inquiété pendant mon séjour : un vrai danger !!!!  

 

 

                                          Canis lupus familiaris

Pour la petite histoire, ce chien m'a poursuivi, j'ai sauté le muret du cimetière où je me suis réfugié !! j'étais prêt à prendre une croix pour me défendre : Vade Retro Satanas !!!!!

 

A vrai dire,j'ai eu plus peur des chiens errants que des ours pendant mon séjour en Roumanie. 

Que ce soit en Slovénie, ou en Croatie, lors des mes séjours à la recherche des ours, j'ai rencontré  les populations qui vivent à proximité de ces animaux, et je n'ai pas ressenti  ni de peur, ni d'animosité envers les ours. En Croatie, la propriétaire d'un gîte avait disposée des pommes dans le jardin pour que nous puissions voir les ours et à la nuit tombée, un ours sub-adulte se nourrissait pour notre plus grande joie.Alors pourquoi  ne vivrait-il pas à nos côtés ?.



 CROATIE

Septembre 2013, ma carte d'identité est périmée depuis deux mois, je suis refoulé à la frontière slovène. Heureusement, que les propriétaires du gîte en Croatie avaient des amis slovènes qui m'ont hébergé pour quelques jours à quelques centaines de mètres du poste frontière !!. Grâce à l'aide des propriétaires, de la police croate et de la bienveillance d'un garde slovène, j'ai pu traverser la frontière, avec interdiction de la repasser pendant la durée de mon séjour. Sauf, qu'en recherchant des indices de présence d'ours dans la forêt, je me suis égaré et retrouvé à nouveau en Slovénie !!. Encore grâce à l'aide de  slovènes (des bûcherons), j'ai pu retourner en Croatie.

Tractations téléphoniques mais nous ne perdons pas le nord, nous ne retrouvons à boire l'apéro à quelques centaines de mètres de la frontière !!!!


me voilà réduit à emprunter un vieux vélo pour faire mes recherches sur l'ours !!! mais comme on peut rebondir souvent dans une situation défavorable ; en interrogeant les habitants du village, j'apprendrais que les loups ont fait une attaque  sur un animal domestique sur une commune située à une dizaine de kilomètres.  Et c'est dans ce village, que nous rencontrerons l'agriculteur qui a trouvé une astuce pour protéger son verger des ours


En 2O13, avec Jérôme, Annie et Jean-Noël, nous avons trouvé des indices de présence de l'ours en Croatie et observé furtivement un individu. Sur la première photo, nous avons rencontré un agriculteur  slovène à la frontière Croate   qui avait trouvé un système astucieux avec détonateur pour effaroucher les ours qui allaient régulièrement dans son verger.


En 2012, grâce à Françoise, je découvre un secteur très riche en ours en Croatie. Les habitants des villages ont été extraordinaires ils ont tout fait pour que nous puissions découvrir les ours. Merci à Branco et à tous les autres

le gîte 

les photos ci-dessous, ont été prises depuis le balcon du gîte !!!   



ours (mâle) dans un verger

Nous avons eu beaucoup de mal à observer un ours mâle, malgré que je patrouillais matin et soir dans les zones à vergers, nous l'avons vu que le dernier soir, il s'était nourri de pommes, gavé il s'est assis et il nous regardait. Sa présence a effrayé un chevreuil qui est passé à côté de nous, à quelques dizaines de mètres !!!.


EMPREINTES DANS LA BOUE :


SECURITE : à l'entrée des massifs forestiers, le long des chemins, des panneaux invitent à la prudence.


Pour l'ours, une friandise devenue inaccessible : le miel. Les ruchers sont entourés de fils électrifiés.




 

 

 

 

Lors d'une sortie sur la propriété de Branco, notre guide pour l'occasion,  il nous accompagnera armé, ancien policier, il ne prend pas de risques à cette époque de l'année, car nous voulions approcher les jeunes ours de très près et comme ceux-ci devancent la femelle et qu'ils sont joueurs, ils risquaient de venir vers nous. La femelle pouvant se trouver derrière nous, et isolée de ses jeunes, elle pouvait nous charger, ce que redoutait Branco

Au moment où l'un des jeunes est apparu derrière une haie, nous avons tous les trois armés !!! (Branco son fusil et nous nos appareils photos, nous nous sommes regardés). Ensuite, nous avons reculé, nous avions pris les photos, mais nous ne verrons pas la mère  !!! Le lendemain, ma compagne s'étonnait que Branco n'était pas armé, en fait il avait pris un pistolet qu'il avait mis à sa ceinture, je l'ai aperçu à un moment donné lorsqu'il a légèrement ouvert sa veste !!!. C'était plus discret !!! JE VOUS RASSURE, BRANCO AURAIT UNIQUEMENT TIRE EN L'AIR, s'il y'avait eu nécessité. En 2013, je me suis éloigné pour ne pas dire perdu dans la forêt , et je me suis retrouvé en Slovénie, j'ai refait le chemin inverse et je n'ai pas croisé un ours de toute la matinée... et je n'étais pas armé !!


 Dans un des hameaux près de notre gîte , des habitants mettaient de la nourriture à disposition des ours : du pain, des betteraves, des pommes afin de les observer. Nous aurons l'information un peu tardivement, et lorsque nous ferons notre affût, les ours probablement repus des repas des jours précédents ne se montreront pas...



SLOVENIE

empreintes d'ours trouvées sur les bords du lac de Kocevska Reka, nous avons réalisé  des moulages, un endroit extraordinaire où j'ai pu voir un pyguargue poursuivre une cigogne noire !!!



oursons de deux ans, malheureusement nous apprendrons après coup que souvent les mères souvent sont  tirées et que nous payons pour voir ces orphelins venir se nourrir aux miradors !!!!!

                                                                      chouette de l'oural


 

 

 

 

 

    FIN