Le but de ce voyage était double, revoir le macareux moine, mais dans son milieu naturel et non dans un carton comme j'avais pu le voir, malheureusement en 1999, lors de la catastrophe de l'Erika et tenter d'observer la loutre d'europe, sachant qu'elle est très présente dans ce pays et ayant une vie plus diurne dans les milieux côtiers par rapport à chez nous dans le sud-est de la France, les chances de l'observer étaient plus grandes. La difficulté pour moi, n'a pas été de faire des observations mais de conduire à gauche... !!!! donc un stress pas simple à gérer....surtout les premiers jours !!.  

Musique de circonstance : je suis passé au nord de ce loch !!!



Falaises de Fowlsheug : colonie d'oiseaux de mer, surtout guillemot de troïl, pingouin torda et mouette tridactyle

Ile de May : macareux moine

Loch Sunart : loutre d'europe

Ile d'Eigg : traversée en ferry intéressante pour rechercher les dauphins et la baleine de Minke

LES FALAISES DE FOWLSHEUG :  près de 500 000 oiseaux présents !!!

le pingouin torda


reproduction :


Le guillemot de troïl : une colonie imposante

Reproduction :

La prédation


LA MOUETTE TRIDACTYLE :

ANECDOTE : la dernière soirée plutôt que de dormir près de l'aéroport d'Edinbourg, j'ai filé vers le nord pour retrouver les falaises de Fowlsheug, un orage violent s'est abattu dans ce secteur. Arrivé sur le petit parking, je vois un petit fourgon immatriculé..... dans l'Ain !!!! Un couple de naturalistes du pays de Gex,  arrivé à 15 h attendait depuis le milieu d'après-midi que la pluie s'arrête  (il était 20 h !!!!) pour visiter le site. Et après on dit que les français ne sont pas courageux et patients!!!!.


L ILE DE MAY :

 Deux heures pour observer les macareux, c'est court !!!!, un écossais sur le bateau, m'a expliqué où il fallait se rendre dès le débarquement pour ne pas perdre de temps !!. Grâce à lui, j'ai pu passer pratiquement deux heures  à observer la vie des macareux près des terriers, c'était extraordinaire !!. Un ballet incessant d'oiseaux au-dessus de la tête !!!

le nourrissage des jeunes est rendu difficile en raison de la présence permanente des goélands qui parasitent les oiseaux qui reviennent aux terriers avec la nourriture.

Le goéland n'hésite pas à attraper le macareux adulte à l'entrée du terrier et essaie de le faire ressortir pour lui dérober la nourriture destinée au jeune !!!

L'ILE DE MAY CE SONT AUSSI :

les phoques, les sternes arctiques, les fulmars, les mouettes tridactyles,les guillemots....